Qu’est ce qu’un système SCADA

4
487
Un système SCADA

Un SCADA est l’acronyme de « Supervisory Control and Data Acquisition » ou « système de contrôle et d’acquisition de données ».

Il ne s’agit pas d’une nouvelle technologie puisque les premiers systèmes SCADA sont apparus dans les années 1960. Ils ont révolutionné le monde de l’industries en permettant pour la première fois de contrôler à distance une machine, un équipement ou autre depuis un centre de contrôle à distance.

Malgré sa forte présence et importance dans pléthore d’industries, beaucoup de personnes se posent des questions sur les faces cachées de cette technologie. C’est pour cela, que nous vous dévoilerons ci-après des réponses concrètes aux aspects suivants :

Quel est le rôle d’un système SCADA ? Quelles sont ses fonctionnalités ? Quelle est son architecture réseau ? dans quels domaines est-il utilisé ?

Un système SCADA, quel est son rôle ?

Tout d’abord, il est à noter qu’un système SCADA représente à la fois un système matériel (Workstation) et un logiciel SCADA.

Il confère aux industriels un contrôle à distance à travers :

  • La maitrise des process industriels à distance
  • La gestion des équipes de maintenance et l’amélioration des indicateurs de fiabilité et de qualité d’une unité industrielle.
  • Le traitement des données pour des prises de décision plus rationnelles
  • La supervision, l’ordonnancement et le traitement des informations collectées en temps réel
  • La collecte des informations des équipements tels que des pompes, des capteurs ou des moteurs, etc à distance par le biais des protocoles de communication

Un système SCADA, quelles sont ses fonctionnalités ?

Nous rappelons qu’un système SCADA est un système d’ingénierie, constitué d’un ensemble d’outils d’ingénierie et de bibliothèques qui incluent des boites de dialogue de contrôle, des symboles, des icônes prédéfinis et personnalisables.

De plus, le système SCADA présente plusieurs fonctionnalités permettant de contrôler et de surveiller une unité industrielle.

  • Une liste d’événements qui fournit à l’opérateur les informations sur les événements survenus dans le site distant. Ainsi l’opérateur peut prendre les bonnes décisions et vérifier que les décisions prises ont été exécutées avec succès.
  • Une liste d’alarmes qui affiche l’état actuel des alarmes des sites supervisés y compris des informations sur les causes d’alarme.
  • Un affichage des tendances sous forme graphique ou tableau numérique.
  • Une interface homme-machine pour la télégestion des sites supervisés.
  • Un outil d’affichage pour créer des objets dynamiques et des interfaces Homme-Machine.
  • Des rapports de performance personnalisés.
  • Des enregistrements des mesures tels que les courants, les tensions, les puissances etc.
  • Une interface de diagnostic de l’état de communication lors des tests et de l’intégration d’un nouvel équipement.
  • Une protection contre les logiciels malveillants et contre les intrusions afin d’interdire les accès non autorisés.
  • Une gestion de l’authentification des utilisateurs suivant des rôles, et l’enregistrement de l’activité de chaque utilisateur.

Un système SCADA, quelle est son architecture réseau ?

L’architecture d’un système SCADA de base est assurée par des automates programmables (PLC) ou des unités terminales à distance (RTU). Les PLCs et les RTUs sont des micro-ordinateurs qui permettent de communiquer avec un ensemble d’objets tels que des organes de coupure, des instruments de mesure et des dispositifs finaux et convertir tous les signaux électriques provenant de ces équipements en valeurs numériques, telles que l’état ouvert ou fermé d’un disjoncteur, les mesures tension et courant, etc.

Quant à l’acheminement des informations vers le système SCADA, il est assuré par une liaison fil ou sans fil sécurisée entre les PLCs ou les RTUs et le système SCADA en utilisant soit le GPRS, GSM data, la communication radio ou une liaison directe selon un support de communication fiable (Fibre optique…)

Et finalement, le système SCADA traite les données collectées selon le protocole de communication utilisé, distribue et affiche les données sous forme graphique en utilisant des interfaces homme-machine.

Dans quels domaines est-il utilisé ?

Le système SCADA fonctionne dans de nombreux types d’entreprises et peut s’organiser sous la forme d’une petite configuration ou être techniquement très complexe.  En outre, ce système de supervision constitue l’épine dorsale de nombreuses industries modernes, notamment dans les secteurs suivants :

  • Énergie
  • Alimentation et boissons
  • Fabrication et assemblage automobiles
  • Recyclage
  • Nucléaire
  • Et beaucoup, beaucoup plus…presque 100 % des industries sont équipées d’un système de supervision.

Concrètement et à titre d’exemple, un système SCADA assure la maintenance des systèmes de réfrigération du supermarché local, la production et la sécurité dans une raffinerie, le respect des normes de qualité dans une station d’épuration des eaux usées, ou encore le suivi de la consommation d’énergie à domicile, la télégestion en temps réel du réseau de distribution d’énergie électrique.

Les systèmes de supervision modernes

Le système de supervision moderne permet d’accéder aux données en temps réel d’une unité industrielle depuis n’importe quel endroit du monde en hébergeant ces systèmes dans le cloud. Cet accès à des informations en temps réel permet aux offices, aux entreprises et aux particuliers de prendre une suite de décisions en fonction de données concrètes et mesurables et cela afin d’améliorer les processus.

Dans le monde de l’industrie de nos jours, les systèmes de supervision ne sont plus un luxe mais plutôt une nécessité et un besoin inévitable pour une meilleure productivité.

Photo de MacXever de Canva.com

Continuez à lire : Qu’est ce que les Smart Grids ?

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici